Archives de Catégorie: WTF

Classiques abrégés

Au rythme où sortent les livres à l’heure actuelle, difficile de trouver le temps de lire un classique un peu longuet. Mais rassurez-vous : le dessinateur humoristique John Atkinson a trouvé une solution à ce problème : des versions ramenées à une dizaine de mots, qui vous permettront d’enfin venir à bout de cette interminable PàL !

 


Guerre et paix : Tout le monde est triste. Il neige.
Les raisins de la colère : L’agriculture, c’est chiant. Voyage en bagnole. Les voyages en bagnole, c’est chiant.
Don Quichotte : Un mec s’attaque aux moulins à vent. Et il est complètement bargeot.
Le soleil se lève aussi : La génération perdue se bourre la gueule. Elle est toujours perdue.
Moby Dick : Homme contre baleine. La baleine gagne.
Ulysse : Dublin, quelque chose quelque chose quelque chose, phrase interminable.

 


L’odyssée : Un vétéran de la guerre met une éternité pour rentrer chez lui, puis tue tout le monde.
Les hauts de hurlevent : Des quasi frère et soeur tombent amoureux. Il fait brumeux.
Walden : Un mec  passe deux ans assis devant chez lui. Il ne se passe rien.
Crime et châtiment : Un meurtrier se sent mal. Se confesse. Va en prison. Se sent mieux.
Beowulf : Héro tue monstre. Bla bla bla bla. Dragon tue héros.
L’enfer de Dante : Tout ce qui peut foirer foire.

Source

Poster un commentaire

Classé dans BD, Non classé, WTF

Littérature érotique

Il faut de tout pour faire un monde, dit un dicton populaire.
Pas étonnant donc que la littérature érotique s’occupe, elle aussi, d’assouvir certains fantasmes … étonnants.

Présidents : il ne manque pas d’ouvrages salaces traitant des Pères Fondateurs (américains), mais cette saga de Catherine Devore est probablement la plus connue. Dans ce volume précis, le bien aimé président doit vaincre l’empereur du Japon grâce au pouvoir de son surpuissant pénis.

Dinosaures : Ici aussi, on ne manque pas de choix : entre Violée par le tricératops et Le dinosaure milliardaire m’a forcé à devenir gay, ce volume nous présente un T-rex frustré (à cause de ses bras trop courts, probablement) qui rencontre une Diane chasseresse, laquelle n’a jamais trouvé de partenaire capable de la satisfaire. Mais tout espoir n’est pas perdu !

Nains de jardin : une série où des nains de jardin envoient une femme au septième ciel grâce à leurs chapeaux pointus.

Avions à réaction : Oui, vous avez bien lu ! L’avion sexy dont il est question est un milliardaire (un de plus !), champion de blackjack.
Extrait de la critique : « Epoustouflé par la maîtrise remarquable qu’a l’auteur (Chuck Tingle, sans rire) de l’anatomie et de la physique ».

Mommies : les morts ressuscitent, au grand dam des laborantines.

Eclairs : « J’étais en train de me frotter au métal noir du cheval, en tenant mon I-phone afin d’envoyer une photo non sollicitée sur OKCupid quand … »
Puis l’éclair le prend. La suite est « Pris par le Canada » : tout un programme !

Mammouths

Etoiles de mer

Et même, en guise de conclusion, un cable HDMI (hanté, qui plus est) : destiné aux geeks, je suppose.

Poster un commentaire

Classé dans Non classé, WTF

Littérature érotique pour bargeots

Il faut de tout pour faire un monde, dit un dicton populaire.
Pas étonnant donc que la littérature érotique s’occupe, elle aussi, d’assouvir certains fantasmes … étonnants.

Présidents : il ne manque pas d’ouvrages salaces traitant des Pères Fondateurs (américains), mais cette saga de Catherine Devore est probablement la plus connue. Dans ce volume précis, le bien aimé président doit vaincre l’empereur du Japon grâce au pouvoir de son surpuissant pénis.

Dinosaures : Ici aussi, on ne manque pas de choix : entre « Violée par le tricératops » et « Le dinosaure milliardaire m’a forcé à devenir gay », ce volume nous présente un T-rex frustré (à cause de ses bras trop courts, probablement) qui rencontre une diane chasseresse, laquelle n’a jamais trouvé de partenaire capable de la satisfaire. Mais tout espoir n’est pas perdu !

Nains de jardin : une série où des nains de jardin envoient une femme au septième ciel grâce à leurs chapeaux pointus.

Avions à réaction : Oui, vous avez bien lu ! L’avion « sexy » dont il est question est un milliardaire (un de plus !) champion de blackjack.
Extrait de la critique : « Epoustouflé par la maîtrise remarquable qu’a l’auteur (Chuck Tingle, sans rire) de l’anatomie et de la physique ».

Mommies : les morts ressuscitent, au grand dam des laborantines.

Eclairs : « J’étais en train de me frotter au métal noir du cheval, en tenant mon I-phone afin d’envoyer une photo non sollicitée sur OKCupid quand … »
Puis l’éclair le prend. La suite est « Pris par le Canada » : tout un programme !

Mammouths

Etoiles de mer

Et même, en guise de conclusion, un cable HDMI (hanté, qui plus est) : destiné aux geeks, je suppose.

Poster un commentaire

Classé dans Non classé, WTF

Pulp Fiction

Dédié aux couvertures de romans de pulp fiction ¹ – qu’elles soient belles, nulles ou involontairement drôles – le site web F–kYeah Pulp Fiction Covers  nous parle d’une période révolue de la littérature.
Ces romans aux couvertures racoleuses, couvertes d’extraits aguichants, n’hésitaient pas à abuser de stéréotypes aujourd’hui vus d’un mauvais oeil.

¹ : à ne pas confondre avec le film de Tarantino.

Deux romans complets de Jake Hunter!
QUI DIABLE A MANGE LA PIZZA
« Je jure devant Dieu que je vais mettre une balle dans ta tête de noeud si tu as tout mangé »
`suivi de :` L’affaire de la nana qui s’est pris une balle dans sa tête de noeud

Source

Poster un commentaire

Classé dans WTF

La « Société pour l’appréciation de la lecture de pulp fiction topless » décolle.

Un club de lecture pour le moins original, qui promeut les bons livres, les journées ensoleillées et profiter des deux aussi dévêtu que le permet la loi, a vu le jour l’an dernier à New York City. La météo aidant, ces lecteurs d’un genre nouveau se déshabillent un peu partout pour lire des ouvrages allant du polar à l’indescriptible Abraham Lincoln, Presidential Fuck Machine .

 


Une réunion de la « Outdoor Co-ed Topless Pulp Fiction Appreciation Society » à Central Park, NYC.

Même s’il n’est pas évident de faire le lien entre lecture et dénudement, il est clair que les membres de ce bookclub semblent en tirer plaisir. Il suffit, pour s’en persuader, de consulter les photos de leur blog – quoique peut-être pas depuis votre lieu de travail. L’association tire profit d’une loi locale, permettant aux femmes de se promener topless partout où les hommes le peuvent, et remporte un succès croissant.

La réponse du public est apparemment très positive : « Bien sûr, il arrive de temps en temps qu’un passant nous jette un regard noir, mais il y a beaucoup plus de gens qui nous soutiennent et sont enthousiasmés. Et puis, c’est New York : ici, la plupart des gens font de leur mieux pour ne pas avoir l’air intimidés par un spectacle inattendu. » Et les membres du groupe n’ont pas l’air d’être trop distraits par les seins nus qui les entourent, même s’ils avouent ne pas lire autant que dans une pièce silencieuse et favoriser l’aspect social lors de leurs réunions, préférant discuter et parler littérature plutôt que d’avaler un maximum de pages. Et en réponse à la question que vous vous posez tous : il y a des membres masculins, même s’ils sont encore peu nombreux et – pour le moment en tous cas – doivent être introduits dans le groupe par d’autres membres. Mais, comme c’était à prévoir, les demandes de ce côté grimpent en flèche. L’association, unique au monde à l’heure actuelle, espère encourager les vocations dans d’autres parties du globe.

Poster un commentaire

Classé dans WTF