Valhalla Quest

vikings.jpg

Lors de notre dernière expédition, nous sommes bien amusés. Il faut dire que j’étais plutôt bien entouré : avoir dans son équipe Thorfinn « Fendeur de Crânes », Ivar le poltron, Snorri le bougon et Sven le berserk ne pouvait que contribuer à rendre plus agréable le voyage !

Bien sûr, tout le monde y mit du sien pour aider Ivar dans sa mission, qui consistait apparemment à laisser une traînée ininterrompue de vomissures jusqu’au rivage ennemi, Thorfinn en lui narrant ses dernières éviscérations et Olaf, le cuistot, en prenant un malin plaisir à lui faire goûter sa nouvelle recette d’anchois aux airelles et à la crème – j’avoue qu’après une semaine de navigation, la crème n’était plus de première fraîcheur. Bref, nous étions tous de fort belle humeur au moment de débarquer.

Et, Loki soit loué, les édiles locaux avaient même rassemblé un comité d’accueil pour fêter notre arrivée ! Saisissant à bras le corps cette occasion de se dérouiller les jambes, Sven s’élança le premier et fut rapidement rejoint par le reste de notre troupe. Les hommdarm rassemblés par le Roi Djonne et la Reine Djênne furent rapidement mis en fuite, ce qui rendit même Snorri d’humeur supportable. Seul Ivar, arrivé trop tard et toujours blanc comme la neige sur l’Ilmgardsfjord, n’eut pas l’occasion de se distraire.

Mis en appétit par cette escarmouche trop rapidement expédiée, nous nous mîmes immédiatement en route, guidés par le son du tocsin du village, qui faisait un bruit à réveiller les morts ! Dans la cohue ambiante, Ivar se retrouva mêlé, nul ne sait comment, à un groupe de paysans venant s’abriter en dernière minute derrière la palissade du fortin. Ce qui lui permit de nous faire pénétrer dans l’enceinte bien plus facilement que prévu. Sacré Ivar : Thorfinn lui asséna tant de vigoureuses claques dans le dos pour le féliciter qu’il reprit derechef son concours de dégueulis !

Rapidement, les derniers foyers de résistance furent nettoyés. Thorfinn nous causa quand même une belle frayeur lorsque sa hache se retrouva coincée dans le crâne casqué d’un hommdarm, mais Sven, déchaîné comme à son habitude, ne donna guère aux soldats ennemis l’occasion d’en profiter. Vint alors l’heure du partage du butin. Snorri trouvant à redire sur la beauté de l’esclave qu’il était en train d’entreprendre, je mis fin à ses jérémiades en l’embrochant de l’épée du côté opposé, ce qui fit bien rire tout le monde. Les festivités terminées, nous quittâmes le village en flammes, avec plusieurs esclaves et moult trésors.

Vivement le début de la nouvelle saison !

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Fantasy, Plume

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s