L’air et la lumière et le temps et l’espace

« … tu sais, j’avais toujours ou une famille, ou un boulot, un truc pour m’en empêcher, mais maintenant j’ai vendu ma maison, j’ai trouvé cet appartement, un grand studio, faudrait que tu voies l’espace et la lumière. Pour la première fois de ma vie, je vais avoir l’endroit et le temps pour créer. »

Non, mon petit chéri, si tu dois créer, tu créeras même si tu travailles 16 heures par jour dans une mine de charbon, ou tu créeras dans une petite chambre avec trois enfants pendant que tu touches l’aide sociale, tu créeras la moitié du cerveau et du corps explosé, tu créeras aveugle, estropié, fou, tu créeras avec un chat qui te grimpe dans le dos pendant que la ville entière vacille sous les tremblements de terre, les bombardements, les inondations et les incendies.

Mon petit chéri, l’air et la lumière et le temps et l’espace n’ont rien à y voir et ne créent rien, sauf peut-être une vie plus longue qui te permettra d’inventer de nouvelles excuses.

 

Charles Bukowski.

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Ecrivain, Extraits

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s