Fast-food

J’ai amené ma copine à ta dernière lecture de poésie,

elle dit.

et alors, et alors ? je demande.

elle est jeune et jolie, elle dit.

et ? je demande.

elle ne peut pas te

blairer.

 

puis elle s’allonge sur le canapé

et retire ses

bottes.

 

je n’ai pas de très belles jambes,

elle dit.

 

parfait, je pense, je n’ai pas de très beaux

poèmes; elle n’a pas de très belles

jambes.

 

un partout.

 

Charles Bukowski.

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Ecrivain, Extraits, Roman

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s