Les Rois des sables (George R. R. Martin)

Les Rois des sables (titre original : Sandkings) est un recueil de nouvelles de science-fiction de l’écrivain américain George R. R. Martin publié aux États-Unis en décembre 1981 et en France en 2007.

Parmi les 7 nouvelles qui composent ce recueil, Par la croix et le dragon a remporté les prix Hugo et Locus de la meilleure nouvelle courte et Les Rois des sables a remporté les prix Nebula,  Hugo et Locus de la meilleure nouvelle longue. Le recueil lui-même a remporté le prix Locus du meilleur recueil de nouvelles d’un auteur unique en 1982.

Nota: même si j’ai choisi la couverture de la première édition, cette dernière ne comportait que 6 des 7 nouvelles. Je vous recommande donc l’édition J’ai Lu de 2013.

Ne tenant pas à trop spoiler, je ne vais parler ici que de la nouvelle qui donne son nom au recueil, qui constitua mon introduction à cet auteur, aujourd’hui très connu.

Synopsis

De retour d’un voyage d’affaires extra-planétaire, Simon Kress découvre avec amusement que ses piranhas se sont entre-dévorés et que des deux créatures exotiques qui vivaient sur sa propriété, seule une subsiste. En quête de nouveaux familiers pour alimenter ses jeux cruels, Simon va mettre la main sur une colonie de rois des sables, d’étranges insectes intelligents capables de bien des surprises…

Un riche playboy, lassé de tout, a pour hobby la collection d’animaux exotiques et dangereux, ce qui lui permet de plastronner devant ses amis (et de draguer les filles). Il a déniché sa dernière trouvaille dans un nouveau magasin : 4 colonies de Rois des sables, chacune d’elles consistant en une Gueule immobile et de nombreux insectes mobiles, contrôlés télépathiquement par la gueule. Les mobiles bâtissent, chassent, recherchent de la nourriture et l’amènent à la gueule, qui la digère et nourrit ensuite ses mobiles. Chaque colonie construit un château de sable autour de sa gueule et se bat avec les autres. Il est aussi possible de projeter un hologramme de soi dans le terrarium, pour que les châteaux de sable prennent la ressemblance de leur propriétaire.

Déçu du manque d’agressivité et d’intrigue des créatures, Kress décide de les affamer, provoquant des guerres de la nourriture chaque fois qu’il place quelque chose de comestible dans le terrarium. Il invite ses amis et Wo – la propriétaire du magasin – à venir assister à une bataille rangée entre ses nouveaux joujoux. Si ses amis sont impressionnés, Wo s’inquiète de la sous-alimentation des insectes et assure à Kress que, bien nourris et entretenus, ils développeront des intrigues et guerres bien plus intéressantes que de simples luttes pour leur nourriture. Kress n’en a cure et redouble de soirées où les invités parient sur l’issue des combats. Lors de l’une d’elles, un invité apporte une créature dangereuse et suggère de la mesurer aux Rois des sables, qui en viennnent aisément à bout. D’autres matches suivent, tous remportés par les insectes.

Apprenant qu’une de ses ex, Cath, a envoyé un rapport à son sujet à l’équivalent local de la SPA, il filme un chiot livré en pâture à ses chouchous et lui fait parvenir la cassette. En allant se coucher, il remarque que son visage, sur les châteaux de sable, est devenu sinistre et déformé. Outragé, il donne un coup d’épée dans une des gueules, la blessant sérieusement, puis va se coucher. Le lendemain, Cath débarque avec une hache, bien décidée à détruire le terrarium. Dans la lutte qui s’ensuit avec Kress, elle fait une mauvaise chute fatale, non sans avoir d’abord libéré les insectes. Kress panique et s’enfuit. A son retour, les Rois des sables ont pris le contrôle : deux colonies se sont installées dans le jardin, une autre a emporté le cadavre et squatte la cave, la dernière semble avoir disparu …

Le reste à l’écran, comme on dit au cinéma. En tous cas, je me souviens que cette histoire m’a plus foutu  la pétoche qu’Alien et, si je la considère comme la meilleure de cet ouvrage, le reste n’est certainement pas de la roupie de sansonnet : Chaudement conseillé !

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans SF

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s