Saskia – Charles De Lint (extrait)

Juste pour le plaisir – et parce qu’il s’agit quand même de mon auteur préféré – je vous poste ma traduction du premier chapitre de Saskia, une nouvelle de Charles De Lint que vous pouvez retrouver dans le recueil Magie Verte  –traduite cette fois par un(e)professionnel(le).

« La musique en mon coeur je portai

Bien après qu’elle se fut estompée. »

 Wordsworth.

 

J’envie la musique qu’entendent les amoureux.

Je les vois marcher, main dans la main, côte à côte dans la file au cinéma ou dans le métro, tête contre tête, assis sur un banc dans le parc, et je meurs d’envie d’entendre la chanson qui se joue entre eux : les accords excitants de la première floraison d’une romance, les airs majestueux qui se murmurent entre un couple depuis longtemps en amour. Cela se voit à la façon dont ils se regardent, les coups d’oeil échangés, l’effleurement d’une main sur un coude, le sourire qui ne peut être aussi doux que pour l’être aimé. Si vous écoutez bien, vous pouvez presque l’entendre. Presque, mais pas tout-à-fait, parce que la musique leur appartient et que tout ce que vous pouvez en capter n’est qu’un vague écho, qui émerge par-dessus le murmure et le brouhaha aigre-doux de vos propres souvenirs, ombres en lambeaux, vibrantes d’excitation, remis en tête par quelque incident oublié, remémorés seulement tard la nuit, au petit matin. Ou à travers le bonheur des autres.

Mes propres bonheurs ont été rares et de courte durée, sans que j’y ai mot à dire. Ce manque d’une relation durable est l’unique chose que je partage avec mon frère, à l’exception d’une enfance sur laquelle aucun d’entre nous n’a envie de s’appesantir. Nous semblons toujours rencontrer des femmes que nous volent les circonstances, nous pourchassons des fantômes et des esprits et finissons par n’accrocher que des souvenirs et des rêves. Ce n’est pas tant que nous désirions ce que nous ne pouvons obtenir ; c’est plutôt que nous avons étreint dans nos bras notre plus cher désir, pour ensuite le voir nous glisser entre les mains.

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Ecrivain

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s